NO Jamendo Music cover picture
NO Jamendo Music avatar

NO

USA
  • 84,297
    Listens
  • 31,213
    Downloads
  • 37
    Favourites
  • NO biography

    NEW ALBUM "PARIS-CHICAGO" - soon on Jamendo!


    Francais: chronique sur Musiciens.Biz et ci-dessous...



    English: review on WIldy's World



    Plus de musique sur MySpace

     




    No, "Paris-Chicago"


    D'emblée le ton est donné : « Paris-Chicago » est un disque de blues rock habité par la passion de la guitare. No, aka Olivier Nataf, exilé à Chicago, chante en français avec un timbre proche de celui de Cabrel, l'accent en moins.

     

    Et il s'en sort plutôt bien, doublant les voix pour accentuer certaines parties, il est assez convaincant dans son rôle de chanteur.



    Mais c'est surtout comme guitariste de blues que nous le découvrons assez brillant, inspiré, technique sans esbrouffe et très créatif. Chapeau Mister No ! Il n'y a qu'à écouter ce beau blues fonky qu'est « Laissez-moi passer ». Rien que ça, c'est direct OK pour la green card. Il doit passer pour un Ovni dans une des villes historiques du blues à jouer comme un diable, vous rendez-vous compte ? Un frenchy qui a le blues !

     
    « Sansamitiéville », « Paris-Chicago » et son chorus au son saturé, « Plus un enfant » et sa guitare acoustique au rythme trépidant, « Jamais que tu alors » tout en douceur, ternaire à souhait, les excellents titres s'enchaînent sous nos oreilles ébahies et ravies. Les incursions dans le reggae par contre se font avec un bonheur inégal. « Farandole » n'est pas convaincant comme l'est « Les vendeuses de charme » dont le groove fonctionne à merveille et voit deux guitares se chevaucher gracieusement sur le chorus. « Paris-Chicago » est un disque aux couleurs variées. La voix veloutée, « un toi et moi » est groovy dans un registre mèlant soul et pop, « Respect » est une ballade folk qui surprend en se transformant en funk torride puis après un magnifique solo en blues. Quatre couleurs sur cette chanson de quatre minutes me semblent beaucoup, bien que les styles soient maîtrisés.

     
    La fin du disque voit No chanter en anglais pour cause de covers ou de re créations de Higher Ground de Mr Wonder qui de reggae devient blues rock (belle voix de tête) et de « Sweet dreams » d'Eurythmics qui devient également un blues rock. Ce sont de belles adaptations personnelles. On s'aperçoit que No est finalement un bon chanteur qui a une palette d'interprétation riche et qui fait bien passer les choses.

     
    Mais quel bon guitariste ! Ce « Paris-Chicago » est une merveille !

    Follow this artist